Jean Luc Chimier mai 25, 2016 Pas de commentaire

Sans titreVous exploitez des données numériques telles que les données personnelles de vos clients, données commerciales, données stratégiques… Ces données ont une valeur souvent très importante et peuvent être vulnérables face aux menaces d’une cyber-attaque, notamment du fait de l’ouverture des infrastructures informatiques (Cloud Computing).

La sécurité des données, celle du système d’information, sont aujourd’hui de réels enjeux pour l’entreprise, tant économiques, juridiques, que réputationnels. Vol de données, violation de la propriété intellectuelle, intégrité de la sécurité des réseaux…, les cyber-risques sont multiples et n’épargnent plus personne : selon des informations de Cyber Security Breaches Survey 2015 – PwC,  90 % des grandes entreprises et 74 % des PME ont subi une intrusion informatique en 2014.

Malgré les moyens mis en place pour sécuriser les systèmes d’information, une cyber-attaque peut se produire avec des conséquences majeures pour l’entreprise : mise en cause de sa responsabilité civile, détérioration de la relation client et de l’image de l’entreprise, pertes pécuniaires, interruption d’activité… les coûts engendrés peuvent être considérables.

Allianz Cyber Risks propose un ensemble de garanties qui interviennent en cas de cyber-attaque. le contrat prend en charge le montant des dommages-intérêts et les frais de défense en cas de réclamation à l’encontre de votre entreprise par des tiers – comme vos clients ou vos fournisseurs – en cas :
• d’atteinte à la vie privée,
• d’atteinte aux données informatiques,
• d’atteinte frauduleuse au réseau,
• d’atteinte dans les médias.
Allianz Cyber Risks prend aussi en charge les réclamations des prestataires de services de paiement électronique y compris les pénalités contractuelles attachées aux contrats.

Les garanties proposées permettent également de faire face aux nombreux frais engendrés suite à une cyber-attaque tels que les frais de notification prévus par la réglementation, c’est à dire les coûts nécessaires à l’information de chaque client dont les données personnelles ont été détournées, les frais de restauration de données, il s’agit des frais et coûts additionnels liés à la reconstitution, à la restauration des données ou des programmes informatiques ainsi que les frais de sécurisation et de remise en état du système informatique, les frais d’intervention, soit la prise en charge des frais d’expertise en vue de déterminer l’étendue et le montant des pertes résultant de l’intrusion dans le système informatique, les frais des consultants en communication de crise chargés d’analyser les éventuels effets négatifs sur la réputation de votre entreprise, de définir les stratégies et les actions requises pour la préserver, les coûts des sanctions pécuniaires, sont pris en charge les frais de défense et les sanctions pécuniaires légalement assurables mises à la charge de votre entreprise suite à une réclamation faite par un régulateur tel que la CNIL. les pertes d’exploitation il s’agit de couvrir les pertes de bénéfices occasionnées par une interruption ou la réduction d’activité de l’entreprise, suite à une indisponibilité du système d’information,
une perte de données ou une défaillance d’un logiciel en cas de cyber-attaque et enfin la protection juridique, en cas d’atteinte à l’e-réputation de l’entreprise, les frais de défense de l’assuré sont pris en charge ainsi que les frais nécessaires au nettoyage des données tels que les frais d’un expert intervenant notamment auprès des hébergeurs, fournisseurs d’accès et de moteurs de recherche afin de supprimer les éléments compromettants. En cas de contrôle du régulateur, l’assistance prend également en charge les frais d’un avocat ou d’un juriste spécialisé ainsi que les frais de recours à l’encontre d’un tiers qui aurait éventuellement dénoncé abusivement l’assuré au régulateur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *